Ouverture de l’année ignatienne à Kinshasa

« Bannir tout ce qui divise ! » L’archevêque de Kinshasa et administrateur apostolique de Kisantu, le cardinal Fridolin Ambongo, a fait cette recommandation aux jésuites et aux membres de la famille ignatienne, au cours de la messe qu’il a présidée le jeudi 20 mai dans l’église paroissiale du Sacré-Cœur de Kinshasa-Gombe. La célébration pouvait être suivie en ligne sur Youtube.

L’archevêque a déclaré, à la fin de la messe, l’ouverture solennelle de l’année ignatienne marquant, jusqu’en juillet 2022, les 500 ans de la conversion d’Ignace de Loyola, le fondateur des jésuites. Avec les meilleurs souhaits de Fridolin Ambongo pour un temps de conversion.

« Je souhaite que l’année ignatienne soit un véritable temps de grâce, le temps du salut, le temps de conversion et une opportunité qui invite les jésuites et tous ceux et celles qui partagent l’idéal ignatien à s’ouvrir à l’expérience de la conversion au sens d’une meilleure connaissance du Christ. » 

L’année ignatienne sera jalonnée de bien des décisions, des résolutions et des activités tant spirituelles que culturelles. Le Père Gilbert Mbambi, coordinateur des activités de l’année jubilaire a brièvement présenté ces différentes activités reprise dans un dépliant distribué à l’assemblée.

Puis le Père Socius, Jules Tshibamfumu a lu le mot du Père Provincial, écrit de Mbanza Kongo en Angola, l’un des plus anciens sites, où Ignace de Loyola lui-même envoya des jésuites au XVIème siècle. 

Après la messe, un cocktail été servi à tout le monde dans le jardin de la Paroisse du Sacré-Cœur, puis Son Eminence le Cardinal Fridolin et sa suite ont été conviés à un repas festif au balcon du Servico. La soirée a été agrémentée par une belle mélodie sur la prière du Jubilé, une composition musicale du scolastique Eloi Kataka qui a pour titre : Voir toute chose nouvelle en Christ. Le prochain rendez-vous est fixé au dimanche 23 mai 2021 au Servico pour deux conférences sur la spiritualité ignatienne.

Plus d'articles

Nous contacter