A propos

Nous célébrons le jubilé de 500 ans depuis la conversion de saint Ignace de Loyola après sa blessure à Pampelune.

L'année ignatienne dans la province d'Afrique centrale

Message du Père Provincial des jésuites d’Afrique Centrale à l’ouverture de l’année Ignatienne.

Chers compagnons Jésuites,
Chers collaborateurs et collaboratrices,
Chers amis et amies de la Compagnie,
Chers frères et soeurs de la grande famille ignatienne,
A vous tous et à vous toutes, la Paix du Christ Ressuscité !

Ce m’est une grande joie de vous transmettre le calendrier des activités que nous prévoyons pour l’année ignatienne dans la Province d’Afrique centrale de la Compagnie de Jésus (Angola et RDC). Chaque ville ou cité où se trouvent des Jésuites, aura un calendrier propre. Mais en général, nous nous rejoignons dans le contenu des activités et marquerons certaines dates importantes ensemble. Nous vivrons cette année dans une grande union des coeurs et des esprits, non seulement dans la Province d’Afrique centrale mais aussi à travers le
monde entier.

Ce fut le 20 mai 1521 qu’Ignace reçut un boulet de canon à Pampelune alors que, comme jeune chevalier, il défendait la cour du roi. Cette blessure brisa tous les grands rêves qu’il nourrissait en lui. Mais ce fut aussi le début de sa conversion pour embrasser un autre rêve, celui de servir le Christ sous l’étendard de la croix. Le 20 mai 2021, nous commémorons les cinq-cents ans de cet événement important de l’histoire de l’humanité, de l’Eglise et de la Compagnie de Jésus. Heureuse blessure qui nous valut un Saint, l’initiateur du chemin dit
ignatien qui a marqué des hommes et des femmes de toutes conditions. Nous aussi, d’une manière ou d’une autre, avons été touchés par cette grâce !

Lorsqu’Ignace passait sa convalescence dans le château familial de Loyola, lisant et méditant sur la vie du Christ et celle des saints, le Seigneur lui ouvrit ses yeux à d’autres réalités. Et Ignace commença à voir les choses autrement. C’est de cette expérience que le Père Général de la Compagnie, Arturo Sosa, a tiré le thème pour cette année ignatienne, à savoir : « voir toute chose nouvelle en Christ ». Le Père Général nous invite aussi à considérer ce temps comme un appel à travailler à notre propre conversion afin de voir toute chose nouvelle dans le Seigneur. Il nous revient d’oeuvrer pour repérer les dimensions de notre vie communautaire,
familiale ou personnelle, où nous devrions engager un chemin de conversion. L’année ignatienne, telle que décrétée par le Père Général, se clôturera le 31 juillet 2022, en la fête de saint Ignace de Loyola.

Par-delà l’extériorité des événements et l’exubérance de nos célébrations, il nous faudrait permettre à la grâce de toucher notre coeur afin que cette année jubilaire, cette occasion favorable, laisse un impact sur notre vie et nous rapproche davantage du Christ. Il s’agit, comme dirait saint Ignace, de « revenir en moi-même pour en tirer profit » (E.S. 106-108 ; 234-237).

Je vous invite donc à participer activement aux activités prévues, en présentiel ou en distanciel, dans une vraie union des coeurs et des esprits, comme le dirait encore notre Père Ignace, afin que l’année ignatienne soit vraiment profitable à nous tous.

Je remercie le comité organisateur qui, depuis plusieurs mois, est à pied d’oeuvre pour
harmoniser les diverses activités.


Que saint Ignace intercède pour nous et que l’Esprit de Pentecôte nous conduise.

Père Rigobert Kyungu SJ

Supérieur Provincial des Jésuites d’Afrique Centrale (Angola-RDC).

Nous contacter